Select Page

ASPHALT-PIRATES

SCÈNE ELECTRO >> LIVE TECHNO ANALOG HYPNOTIC

Pourquoi « Asphalt-Pirates » ? « Asphalt pour la route, facile ! » dit-il, « Pirates au pluriel car un pirate n’est jamais seul, il a besoin de faire partie d’un équipage » Nostruckture. Voici deux des valeurs d’Asphalt-Pirates qui sans conteste, sont élevées comme une clé de voûte permettant de maintenir la cohésion de tout un pan de la culture techno undergound. Dès le début des années 90, en terres germaniques, Asphalt s’est lancé en tant qu’organisateur des toutes premières raves parties, avec son frère jumeau. Alors qu’une troupe en furie traversait la Manche en fuyant l’étau Tatcher, il a traversé le Rhin pour s’initier à la manipulation frénétique des synthétiseurs, et a continué son périple sur quelques chemins escarpés d’Europe.

En 2005, c’est en France qu’il posera définitivement ses valises, avant de créer en 2011 son propre label Freebooter Records. De nombreux tracks verront le jour sur d’autres labels (Spin Dynamics, Harkoflex, Rsf, 23h23,…) puis s’enchaîneront scènes et murs de son en une multiplication exponentielle.

Son empreinte est toujours indélébile : il fait jaillir boucles hypnotiques et tourbillons de séquences provoquant des tempêtes intracorporelles qui, paradoxalement, décoiffent autant qu’elles scotchent sur place, provoquant catharsis et hypnose à la fois… peu importe le tempo. Autre élément caractéristique de sa signature : des outils analogiques qui deviennent rarissimes, plaisant autant aux puristes quarantenaires -car ici se trouve l’origine du son free- qu’aux jeunes teuffeurs -parce que soudain, le son si souvent clinique « diffère » ! Que ces derniers ne se retrouvent pas devant une TR909 comme le seraient des poules devant un stylo : avec quelques synthétiseurs, effets et samplers, ils seront vite aspirés -avec les quarantenaires- dans une seule et même spirale infernale, aux multiples couleurs.