Sélectionner une page

Photo credits : Ella Hermë

ÜGHETT

SCÈNE ELECTRO >> CHANSON TECHNO HOUSE

Üghett, c’est l’ovni qu’on aimerait voir atterrir dans une bonne playlist.

Voilà un ouragan de bonnes ondes à la rythmique joviale et décomplexée impulsée par la voix de Diane, une diva excentrique au charme électrique, de Harold aka Arok, un Dj aux influences électro et tribales et de Goulwen, le geek multi-instrumentiste au look de savant fou.

La fusion humaine et artistique est immédiate. Unis par une indéfectible amitié, ils forment un trio idyllique. Le groupe nait d’un délire entre potes où les idées saugrenues jaillissent et se muent en projet sérieux. Üghett fut l’enfant divin qui naquit d’un fruit semé dans ces trois esprits déjantés.

Se ranger dans une case ? Pas question. A travers l’identité du groupe, le voyage dans le temps est garanti. Là où la chanteuse Yelle fait écho, l’influence des Rita Mitsouko prend tantôt le dessus, en passant par la grivoiserie très 60’s de Colette Renard. Tabous au placard, le trio démarre une route artistique sans embûches, se passant de la bienséance et du politiquement correct. Üghett scande une ode au sexe avec une subtilité hilarante. Ajoutez à cela des sets travaillés avec précision, entre sons organiques et voix érotiques.